Le cocon de Stéfamille® | Comment réagir face aux critiques de mon entourage à propos de mes choix éducatifs?
2484
post-template-default,single,single-post,postid-2484,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Comment réagir face aux critiques de mon entourage à propos de mes choix éducatifs?

Comment réagir face aux critiques de mon entourage à propos de mes choix éducatifs?

A toi la maman qui porte ton bébé quotidiennement.
A toi la maman qui ne donne pas de purée à ton bébé, mais préfère la DME
A toi la maman qui allaite toujours ton bébé de 2 ans
A toi la maman qui ne met pas de chaussures à ton bébé pour qu’il soit en motricité libre
A toi la maman qui fait dormir ton enfant par terre, dans un lit Montessori
A toi la maman qui préfère masser ton bébé pour le soulager des petits maux.
A toi la maman qui signe afin de comprendre les besoins de ton enfant
A toi la maman qui ne le laisse pas pleurer la nuit
A toi la maman, qui m’écrit en larmes car tu doutes, tu te sens incomprises pas la société, ton entourages, tes amis.

Ton entourage est septique ? Te critique ? Tu vis mal leurs remarques incessantes ? Tu te demandes que faire ? Quoi leurs répondre ?

En effet, les remarques ou commentaires plus ou moins aiguisés en critiques ne laissent personnes vraiment indifférents. Surtout si nous sommes fatiguées stressées,… ces paroles resterons en nous.. Même si notre entourage se mêle de notre éducation avec espérons-le, de bonnes intentions, nous nous prenons les remarques de plein fouet, parfois ne sachant pas quoi répondre ou se sentant obligée d’argumenter.

Mon premier conseil est d’essayer de rester passive face à ce genre de réflexions. Pourquoi ? Parce que les personnes qui critiquent ne sont pas prêtes à écouter votre manière de faire, n’ont pas l’ouverture d’esprit pour comprendre tout l’enjeu qu’il y a derrière, parque nous avons rarement deux heures à tuer pour expliquer les nouvelles découverte des neurosciences, parce que la personne ne vous écoutera quand même pas et que le débat risquera de devenir houleux et l’ambiance électrique.

Quand nous glissons dans la parentalité positive, le maternage proximal, les pédagogies alternatives, etc… Nous sortons du cadre « traditionnel », de la norme, des habitudes. Nous en sommes conscientes, nous faisons ce choix car nous sommes intimement convaincues que c’est ce qu’il y a de mieux pour nos enfants et que nous adhérons à ces différents concepts et philosophies.
« Oui, mais on a toujours fait comme çà ! » ; « J’en suis pas morte » ; « C’est encore un truc de bobo cool » ; « Vous les jeunes vous voulez toujours réinventer la roue,… » voici le genre de remarques qui montrent que notre interlocuteur est dans l’incompréhension la plus totale et qu’il est à court d’arguments.

Malheureusement, parfois rester passive face aux virulentes critiques n’est pas toujours possible et nous nous devons parfois de répondre. Mais comment y répondre avec bienveillance ? Car, oui la bienveillance est le maitre mots de notre éducation, nous nous devons donc de montrer l’exemple. Il ne nous viendrait pas à l’idée de critiquer un parent qui reste dans l’éducation traditionnelle (même si parfois nous avons très très mal au cœur) ; mais cette même tolérance n’est visiblement pas de mise dans les deux sens.

Alors que faire ? Que dire pour se faire entendre et respecter ?

• Retourner la question de l’interlocuteur « As-tu des preuves solides de ce que tu avances ? l’as-tu déjà testé ? ». Généralement cela déstabilise pas mal l’interlocuteur et il risque de laisser tomber la conversation.
• « Dans notre famille, nous avons choisi de…. » Cette formulation démontre que le socle papa maman est solide et que les choix sont réfléchis.
• « J’aimerais que mon enfant ait un rapport sain à… donc merci de… »
• Quand nous nous sentons bien, utiliser l’humour et l’auto dérision permet de déstabiliser l’interlocuteur, de garder le contrôle de la discussion, de montrer notre indifférence face aux remarques, de ne pas mettre une mauvaise ambiance.
• La théorie par l’exemple, je crois très fort que notre pouvoir de changer les choses se fait par l’exemple. Nombreux sont les sceptiques, une fois que nos enfants grandissent, ils sont forcés d’admettre, que nous avons fait les bons choix éducatifs. Montrer l’exemple c’est semer des graines de bienveillance qui germeront ou pas.

Voici mon précis à toujours garder en tête :


• Fait toi confiance
• Écoute ton cœur
• Écoute que les personnes qui t’aident à entendre ton enfant
• La solution se trouve toujours dans le dialogue et l’observation
• Les certitudes des autres ne t’aideront pas.
• Choisis tes combats
• Si un professionnel te fait culpabiliser change
• Distingue les personnes qui valent la peine d’argumenter car elles ont un réel intérêt sur votre pratique de celles qui s’amusent à argumenter pour se sentir mieux ou par jeu.
• Le jugement des autres leur appartiennent, ce sont leurs peurs pas les vôtres.

Être parent, n’est pas facile, on se pose beaucoup de questions, on doute, on espère faire les bons choix. La seule chose que j’ai vraiment apprise c’est que si nous écoutons notre cœur, nous nous trompons rarement. Alors même, si nos choix éducatifs nous tiennent à cœur, que nous sommes fières de les partager, il faut savoir que certains endroits ne s’y prêtent malheureusement pas.
Ne doute jamais de tes capacités à être une bonne mère et prend soin de toi.

pint stéphanie, le cocon de stéfamille, caoch parental bruxelles, atelier parent bébéStéphanie Pint/ Le cocon de stéfamille
accompagnante parentale
https://lecocondestefamille.be/

Article soumis aux droits d’auteurs.

Tu peux partager cet article en précisant la source à savoir : « article écrit par Pint Stéphanie alias Le cocon de stéfamille sur le blog https://lecocondestefamille.be »

=> abonne toi à ma page Facebook « Le cocon de stéfamille » pour lire d’autres articles sur la parentalité.

_____________________________

 

Et toi, as tu déjà vécue ces situations ? Est-ce que ça te touche?
Dis nous en commentaire comment tu réagis en général ?

Tag une maman à qui cela ferai du bien de lire cet article

No Comments

Post A Comment