Le cocon de Stéfamille® | La position physiologique
3636
post-template-default,single,single-post,postid-3636,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge

La position physiologique

position physiologique, position physio, atelier portage physio, monitrice de portage, portage physio, porte bébé, yémoignage portage, réseau portage physio, monitrice de portage belgique, monitrice portage bruxelles, atelier portage, cours de portage, apprendre à porter bébé, motricité bébé, motricité libre, développement moteur de bébé, porter bébé, psychomotricité, bébé marche,

La position physiologique


Porter bébé en écharpe c’est bien, le porter de manière physiologique c’est mieux. Le moyen de portage ne fait en effet pas tout. La manière dont on va positionner bébé est tout aussi important.
Avant de commencer à porter, il est donc essentiel de bien se renseigner et d’apprendre les bases du portage.



Le portage dit « physiologique » ou « positif » est le faite de respecter au maximum la posture naturelle de l’enfant lorsqu’il est porté (à bras ou en porte-bébé) en fonction de son âge, de son tonus, du développement de sa colonne vertébrale, de son écart des hanches, de ses capacités musculaires, de son état d’éveil, etc. C’est donc un corps à corps unique du couple porteur- porté correspondant à leur morphologie.  En effet, il n’y a pas une seule façon de porter physiologiquement mais autant de façon qu’il y a de familles et de situations.
En portage physiologique, c’est donc bien le moyen de portage qui s’adapte à l’enfant (et au porteur), et non l’inverse. (C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne fais QUE des séances de portage individuel).

On parle alors de position physiologique et de porte-bébé physiologique.  En effet, avoir une écharpe ne suffit pas pour bien porter son bébé, encore faut il bien comprendre le concept.

Pourquoi est-ce important ?

1. Le respect du développement du dos du bébé.
A sa naissance, le bébé n’a pas de musculature dorsale suffisante. Et, comme nous l’avons vu dans de précédents articles, il est important de respecter la courbure naturelle du dos du bébé en favorisant l’enroulement.
La colonne vertébrale va ensuite se développer et se fortifier progressivement. Il est important dès lors de bien respecter les étapes de son développement et d’adapter ses nouages et position en fonction.

2. Ça rassure bébé, lui donne un sentiment de sécurité et lui permet de retrouver les sensations in utero. Il est confortablement installé, blotti contre d’adulte avec sa chaleur, son odeur, les bruits de son cœur,… Toutes des sensations agréables qui le rassure et le détend.

3. L’enfant devient acteur du maintien de son corps.

4. Diminution des coliques, des reflux, des pleurs,…


Un portage physiologique est celui qui respecte ces différents points :

position physiologique, position physio, atelier portage physio, monitrice de portage, portage physio, porte bébé, yémoignage portage, réseau portage physio, monitrice de portage belgique, monitrice portage bruxelles, atelier portage, cours de portage, apprendre à porter bébé, motricité bébé, motricité libre, développement moteur de bébé, porter bébé, psychomotricité, bébé marche, entrave à la marche, entrave motricité, portage à éviter, non au portage

✔Soutenir bébé en position assise (non suspendu) dite « en grenouille » c’est-à-dire genoux fléchis (idéalement les genoux sont pliés plus haut que les fesses à la hauteur du nombril ou au minimum à la même hauteur que le bassin). C’est ce qu’on appelle aussi la position en M. Ce qui favorise une bonne ossification et un bon développement des hanches. Cela permet également à la nuque d’être bloquée et empêche la tête de basculé en arrière.

✔Bassin retro-versé: le bassin est basculé avec alignement épaules/bassin. Ce qui favorise une bonne circulation.

✔Dos arrondi, tête reposant sur le torse du porteur dans l’axe de la colonne.

✔ Maintenir bébé en position verticale à portée de bisous, avec un soutien jusqu’à la nuque pour les nouveaux nés et jusqu’aux omoplates pour les plus grands (dès qu’ils tiennent assis).

✔Les bras sont rassemblés de sorte à avoir les mains à portée de sa bouche afin de favoriser le regroupement et l’enroulement.  

✔ Bébé doit pouvoir tourner la tête seul (la tête n’est pas coincé dans le moyen de portage, on ne met pas de tissu derrière la tête).  Le tissu du moyen de portage ne doit pas dépasser la nuque du bébé, sinon celui-ci va effectuer des micro-mouvements pour essayer de se libérer de cette gêne. Cela peut créer chez le bébé des tensions dans les cervicales.

✔Le bassin bien maintenu avec un soutien qui va d’un creux du genou à l’autre en respectant l’écart naturel des hanches de bébés. L’écart des hanches est toujours respecté (jambes sont regroupées chez un nouveau né). Forcer l’écart pourrait lui créer des douleurs et compromettre le portage.

✔ Laisser les voies respiratoires de bébé dégagées.

✔ Le porteur est confortable et ne cessent aucune tension.

✔ Les pieds doivent rester toujours en dehors du porte bébé. Si un tissu passe juste sous ses pieds, le bébé va réagir (réflexe archaïque de la marche automatique) et va pousser avec ses pieds sur le tissu. Cela comporte non seulement un risque de décapsulage mais aussi entraine des tensions.

position physiologique, position physio, atelier portage physio, monitrice de portage, portage physio, porte bébé, yémoignage portage, réseau portage physio, monitrice de portage belgique, monitrice portage bruxelles, atelier portage, cours de portage, apprendre à porter bébé, motricité bébé, motricité libre, développement moteur de bébé, porter bébé, psychomotricité, bébé marche, entrave à la marche, entrave motricité, portage à éviter, non au portage


Tout ces points permettent d’adopter une position idéale pour le développement de l’enfant en plus d’un moyen de portage adéquat et ainsi respecter efficacement l’immaturité de l’enfant.

Il faut nuancer cependant, cette position est idéale mais nous pouvons être moins exigent pour certains cas particuliers comme :
– en cas de handicap (du porteur ou du porté)
– avec des bébés qui souffrent de R.G.O. (la position sera difficile à obtenir).

Il est évident que ceci ne remplace en rien une séance de portage. Ce que je vous conseille vivement de faire si vous envisagez de porter votre bébé. En effet, en atelier vous recevrez d’avantage de conseils essentiels et utiles afin de porter en tout sécurité mais aussi en permettant un développement harmonieux du squelette de votre bébé.

 

Stéphanie Pint, psychomotricienne, monitrice/ formatrice en portage physiologique et animatrice d’atelier parent-bébé au Le cocon de stéfamille®.

Article soumis aux droits d’auteurs.

Tu peux partager cet article en respectant les points suivants :

  • Le partager dans son entièreté
  • En précisant la source à savoir : « article écrit par Pint Stéphanie alias Le cocon de stéfamille® sur le blog

 

 

No Comments

Post A Comment