Le cocon de Stéfamille® | Les pleurs du soir, que faire ?
3967
post-template-default,single,single-post,postid-3967,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge

Les pleurs du soir, que faire ?

pleurs du soir, bébé pleurs, pleurs de décharge, pleurs du nourisson, coliques bébé, bébé pleure que faire

Les pleurs du soir, que faire ?

Les pleurs de bébé sont souvent sources de stress et d’inquiétudes pour de nombreux parents.  On essaye de répondre au mieux à leurs besoins, de combler rapidement leurs moindres petits maux et mal-être, mais malgré tout, il faut bien l’avouer, il nous arrive d’être à court de solutions.

De plus, les légendes urbaines et la pression sociale ne nous aident pas avec des conseils largement dépassés. Disons-le une bonne fois pour toute, il est IMPOSSIBLE de donner trop d’amour, d’attention ou de câlins à un bébé.  Car c’est justement en répondant constamment aux pleurs de bébé que s’établira une relation de confiance et d’attachement sécuritaire qui lui permettra plus tard de se sentir libre d’explorer le monde qui l’entoure.

 

Malgré que nous ayons comblé tous ses besoins fondamentaux, il arrive que bébé continue de pleurer.  Cela ne fait donc pas de lui « un bébé à bras » ou « un bébé capricieux » pour autant. Avoir ce genre d’interprétation c’est omettre une des caractéristiques essentielles des êtres humain : les émotions.  Les bébés, on le sait, sont extrêmement vulnérables et doivent faire face à une multitude d’expériences stressantes et parfois traumatisantes.  Ce désordre et cette souffrance émotionnelle sont surmontés, comme tout être humain, par un mécanisme, connu de tous, les pleurs.  Ce procédé va ainsi permettre de restaurer l’équilibre chimique du corps et d’en éliminer tout hormone de stress.  Suivant le vécu des bébés, il est tout à fait possible que bébé pleure pendant plusieurs heures, voir plusieurs jours afin de soulager toute sa souffrance

 

Principales causes des pleurs de décharge :

  • Stress durant la grossesse
  • Naissance traumatisante ou difficultés après la naissance (exemple : couveuse)
  • Irritabilité causée par les produits injectés pendant l’accouchement ou la grossesse
  • Surstimulations (bruits, odeurs, lumières, …)
  • Aller de bras en bras par des personnes qui ne lui sont pas familières
  • Expériences effrayantes
  • Expériences frustrantes
  • La séparation avec ses parents
  • Nouvelles acquisitions motrices
  • Blocages articulaires dues à une position durant la grossesse
  • Besoins de contact non assouvis
  • Consommation de caféine ou édulcorants
  • Autres cas particuliers comme : Freins restrictifs, reflux / RGO, allergies alimentaires, consommation de tabac, alcool, drogue, …

Et bien d’autres choses encore….

 

Pourquoi bébé pleure-t-il plus le soir ?

 

  1. Durant la journée, il accumule tout un tas d’émotions qui ont besoin de s’exprimer et d’être soulagées quand il y a un trop plein. Ces difficultés s’additionnent avec la fatigue et bébé craque.
  2. La journée, il y a beaucoup trop d’agitations et bébé se permet moins de décompresser car ne se sent pas suffisamment en sécurité.
  3. Quand il fait jour, notre taux de cortisol est plus élevé, bébé ressent donc moins la douleur ou les inconforts. Par contre le soir le taux de cortisol redescend, et bébé y est plus exposé. 


Comment aider son bébé ?

Après s’être assuré que tous les besoins fondamentaux ont été comblés (faim, soif, ennuie, besoin de mouvement, besoin de sommeil, douleurs, inconforts, …), il est tout à fait approprié de permettre à bébé de pleurer et d’ainsi de se décharger de tout son vécu émotionnel.  Attention, il ne s’agit pas de laisser bébé pleurer seul dans son lit, mais bien de l’accompagner avec amour et bienveillance en lui apportant le support émotionnel dont il a besoin.  Vous êtes la seule réponse qu’il a besoin à ce moment-là.   Alors, rassurer vous, même si vous pleurez avec lui, vous lui apporterez toute la sécurité dont il a besoin.

Vos câlins, vos bisous, vos bercements, votre voix, même si bébé continue de pleurer, lui apportent déjà beaucoup.

Les massages bébé et le portage physiologique peuvent également apaiser bébés et surtout lui apporter en amont tout la sécurité physique et émotionnelle pour ainsi éviter le trop plein émotionnel et des pleurs inconsolables.


Si malgré tout votre amour et patience, vous n’y arrivez plus, oser passer le relais à quelqu’un de confiance. Ce n’est pas toujours facile d’accepter les pleurs de bébé d’autant plus si quand nous étions petits on nous a interdit d’exprimer nos émotions et de pleurer.

Avoir un enfant, c’est aussi se reconnecter à son enfant intérieur et cela peut parfois être douloureux.  Cela ne fait pas de vous un mauvais parent pour autant.  Juste un parent qui va « grandir avec son enfant ».   

Stéphanie Pint, soutient à la parentalité positive et animatrice d’atelier parent-bébé au Le cocon de stéfamille®.

Article soumis aux droits d’auteurs.

Tu peux partager cet article en respectant les points suivants :

  • Le partager dans son entièreté
  • En précisant la source à savoir : « article écrit par Pint Stéphanie alias Le cocon de stéfamille® sur le blog

 

 

 

Massage bébé

Portage physiologique

Le programme grandir avec son enfant

 



No Comments

Post A Comment